Pourquoi ce film ?

Le projet de film-documentaire « Le jeûne » est réalisé avec le cœur depuis plusieurs mois car je crois véritablement au pouvoir d’auto guérison du corps par le jeûne. C’est même plus qu’une croyance car je peux le constater tous les jours en tant qu’accompagnateur de jeûne moi-même.

J’ai eu la chance de croiser et d’être formé par des personnes de très grandes valeurs, avec beaucoup de savoirs et cela me semblait être un devoir de les faire partager leurs grandes expériences sur ce sujet si méconnu qu’est le jeûne. Mais plus qu’une théorie je souhaite avant tout que le jeûne soit présenté de manière vivante, voilà pourquoi j’intègre à ce film des témoignages de personnes en train de jeûner pour définir au mieux la réalité.

« Le jeûne – le film » c’est avant tout un projet qui souhaite instiller de la connaissance et de la pédagogie autour du jeûne. C’est aussi mettre de la théorie et de l’expérience au service d’une meilleure compréhension de cette pratique si méconnue. À ce niveau, le mouvement hygiéniste est celui qui a le plus analysé et expérimenté le jeûne depuis des décennies. L’hygiénisme est un mouvement de santé naturel qui repose ses principes naturels sur le pouvoir d’auto-guérison du corps, appuyé par les processus d’homéostasie. Les hygiénistes sont des éducateurs de santé et accompagnent l’organisme à rétablir ses niveaux de santé et vitalité. Des dizaines de milliers de personnes en France depuis les années 1960 ont été conduites à jeûner par des hygiénistes, véritables pionniers et chercheurs. J’ai souhaité donner la parole à certains d’entre eux, dont le savoir est aussi grand que vivant, comme témoignages d’une époque qui ouvrira vers une meilleure connaissance du jeûne pour le grand public. C’est aussi une main tendue à la médecine afin qu’elle s’intéresse plus près encore aux effets du jeûne. Le cloisonnement n’a plus lieu d’être.

Si la théorie et l’expérience sont fondamentales, surtout lorsqu’on parle du corps humain, les témoignages constituent un apport indispensable. Ainsi ce projet n’est pas qu’un documentaire, c’est aussi et surtout un film construit « in situ » et présentant des jeûneurs, avec leur questions, leurs doutes et attentes.

J’ai donné la parole aux personnes que j’aime et respecte, qui incarnent pour moi le savoir, l’expérience, l’exemplarité et la passion. J’ai voulu figer en images afin que rien ne soit oublié voire usurpé. J’ai entrepris un travail de mémoire, de journaliste, en conscience avec toute ma subjectivité assumée.

Onze personnes filmées et un narrateur pour autant de points de vue sur un thème à développer : le Jeûne.

Fabien Moine

Un film 100% indépendant et ouvert sur l’Autre

Dès le départ, en septembre 2017, j’ai décidé de mener ce projet seul, sur mes propres ressources financières. J’ai fait ce choix afin d’être 100% indépendant quant à ce qui entourerait et rendrait possible la diffusion de ce film : équipe de tournage, collaborations, lieux de tournage, choix de montage, musique, communication… Ce projet me demande énormément d’énergie aussi je souhaite un film sur le jeûne qui ressemble au plus près à ce que j’estime nécessaire dans la transmission et la pédagogie.
L’équipe de tournage et moi-même avons mis beaucoup de cœur et d’âme dans chaque plan tourné, dans chaque réflexion. Nous souhaitons que cela se ressente…

Aujourd’hui j’ai plus de 30H d’images, 24 interviews et le projet dépasse en qualité ce que j’avais espéré!

Fabien Moine

L’équipe du film

Le film a été tourné à quatre personnes, toutes dévouées à la réussite de ce projet, toutes disposées à travailler selon un seul critère : l’Instant. L’implication et la passion ont permis de réaliser ce film en peu de temps et dans des conditions parfois très mouvementées, en devant s’adapter demie journée après demie journée! Nous ressortons grandis et amis, réunis dans des moments de partages intenses vécus derrière les micros et caméras, mais aussi entre nous. C’est cette vie transcendante qui émergera des images, imprégnées de l’énergie de chacun de nous.

Fabien Moine (Réalisateur – producteur – narrateur)

Naturopathe-hygiéniste, enseignant, accompagnateur de jeûne et passionné par les techniques de guérison naturelle. Il constate à travers son activité la capacité du corps à s’auto-guérir lorsqu’il est mis au repos, aussi bien physique, que mental et émotionnel. Praticien depuis bientôt 10 ans, formé dans plusieurs pays, ayant accompagné plus de 3.000 personnes en séances individuelles et auteur de plus de 110 conférences sur la santé, il a souhaité amener le public à s’intéresser au jeûne authentique : le jeûne hygiéniste, fondement du jeûne thérapeutique.
Il encadre plus de 100 jeûneurs par an et produit de nombreuses vidéos youtube sur le jeûne.
Il a également une sensibilité artistique et aime mettre la lumière sur l’humain, faire ressortir le meilleur de chacun.

Site web | Page Facebook

Arsène Kapikian (Cadreur – monteur)

Réalisateur, son parcours et ses rencontres l’amènent progressivement à créer dans le monde de l’image :
2016 : Documentaire à Manado (Sulawesi du Nord – Indonésie).
2016 : Documentaires « un chœur qui sauve des vies » à Tuléar (Madagascar), et sur l’association Manda Spring sur des adolescents en situation de décrochage.
2013 : Trailer pour le BICF (Bali International Choir Festival).
2011 : Long métrage « Le Vieux », comédie fantastique de Jean-Paul Guinard : composition de la bande originale, sound design,  montage et effets spéciaux.
2011 : Documentaire commandé par l’académie internationale de chant choral « In Terra Pax » (Autriche)
Emmanuel FONTANA (Preneur de son – compositeur)

Professeur d’éducation musicale, ses activités de compositeur l’ont amené à écrire des pièces pour le théâtre, des films d’animation et des documentaires.
En tant que chanteur choriste, il a participé à de nombreux concerts en France, en Allemagne et en Pologne (académie internationale de chant choral « In terra pax »). Féru de tout ce qui a trait à l’élément sonore, il est également preneur de son dans divers projets en France et à l’étranger.
2016 : Documentaire à Manado (Sulawesi du Nord – Indonésie).
2016 : Documentaires « un chœur qui sauve des vies » à Tuléar (Madagascar), et sur l’association Manda Spring sur des adolescents en situation de décrochage.

Amandine Cotteaux (Assistante réalisateur)

Elle est naturopathe et propulseuse de projets autour de la santé naturelle. Elle aime communiquer quelque soit le support : conférence, radio, stage, ciné-débat, spectacle, chaîne YouTube.
Elle aime quand les projets sont ambitieux et réalisés avec passion et ardeur, elle n’a donc pas hésité une seule seconde à se joindre à l’équipe pour y mettre ses compétences d’ancienne chef de projet et communicante.

Les intervenants

C’est autour de huit intervenants (Désiré Mérien, Tal Schaller, Monique Poupart, Johanne Razanamahay, Roger Le Madec, Fiona Madden et Paulette Mérien) et seize jeûneurs (dont Stéphanie, Corinne, Chloé, Karine, Emmanuelle, Yohann, Philippe et Yves) que s’est construit le film. Tous les intervenants ont observés au total plus de 15.000 jeûneurs sur plus de 250 ans d’expériences cumulées. Leur savoir est immense, c’est cette transmission qui a motivé ce documentaire. Ce film, c’est eux et c’est pour eux, pour la mémoire, le savoir et la sagesse.

Tal Schaller
Médecin, expert du jeûne
Auteur de 16 livres
Monique Poupart
DU pharmacologie, chercheuse
Auteur de 4 livres
B. Vallancien
Médecin, auteur d’un thèse sur le jeûne en 1982
Désiré Mérien
Professeur de biologie, hygiéniste
Auteur de 15 livres
J. Razanamahay
Coach santé & jeûne
Auteur de 6 livres
Roger Le Madec
Conducteur de jeûne, hygiéniste
Auteur d’1 livre
Fiona Madden
Accompagnatrice de jeûne, hygiéniste

Le tournage en chiffres et images

 https://www.brainchildmag.com/wp-content/uploads/2015/03/Messy-Boy-300x242.jpg    
15j de tournage de la Drôme à la Bretagne
22 interviews passionnantes 63 repas sautés 9 rebondissements 8.367 Go de sons et images